Simulation pendant un rapport : est-ce une mauvaise habitude ?

Publié le : 20 août 20213 mins de lecture

Les sexologues ne sont pas absolus. Cela dépend de la fréquence à laquelle on éprouve moins de plaisir et on utilise donc la simulation. Si c’est occasionnel, il n’y a pas de quoi s’inquiéter, ce n’est pas grave.

Communiquer, c’est primordial pendant un rapport sexuel

Par contre, il ne faut pas minimiser l’impact négatif que peut engendrer une simulation. Répéter, c’est un signe cruel et nuisible de manque de communication sexuelle entre les couples. On n’ose pas exprimer au partenaire qu’on n’a pas atteint le plaisir sexuel pendant le rapport, et peut-être devrait-on faire quelques changements. Mais si on ne l’exprime pas, ça ne s’améliorera pas. Donc la communication est vraiment importante. Quand on fait l’amour, le souffle devient plus fort, on gémit et ainsi de suite. C’est comme une forme de GPS. Donc, si on simule systématiquement, comme donner à son partenaire un GPS défectueux, forcément, ça ne marchera pas. On doit utiliser la simulation à bon escient, ont souligné les experts.

Le principe de simulation pendant un rapport

Pas spécifiquement selon un sexologue : certaines femmes ont besoin d’exprimer leur plaisir afin d’atteindre l’orgasme. Expressions émotionnelles : certaines femmes ont besoin de s’exprimer la manière de simulation comme un encouragement pour obtenir le bonheur. Mais cela ne doit pas être systémique, sinon, c’est suspect. Cela cache un sérieux problème de sexualité dans le couple. Enfin, n’oubliez pas de dire à votre partenaire ce que vous aimez, de le pousser, et parfois de crier, cela vous permet de vraiment gagner du plaisir. En ce qui concerne la simulation pendant le rapport sexuel, il est recommandé de ne pas répéter à chaque rapport.

Les différentes catégories de personnes qui simulent pendant un rapport

La simulation peut permettre de s’encourager, de se rassurer ou de rassurer l’autre pour ne pas l’énerver, ce sont les raisons les plus fréquemment évoquées pour prouver la simulation au lit. « Dans ma pratique professionnelle, j’entends aussi souvent des gens faire semblant d’avoir un orgasme pour faire savoir à leur partenaire qu’ils sont satisfaits et qu’il peut tirer des conclusions », a également expliqué un sexologue. Bien sûr, les femmes feront semblant, mais les hommes aussi ! C’est un stéréotype des femmes, mais les hommes sont tout aussi capables à stimuler que les femmes ! Ils peuvent prétendre à l’orgasme aussi facilement qu’une femme. La seule différence est qu’ils doivent avoir du mal à dissimuler le manque d’éjaculation qui est généralement fortement corrélé au plaisir.

Plan du site